· 

Chiot ou chien adulte ?

En écrivant cet article, je souhaite vous amener à penser ou repenser votre choix lorsque vous décidez d'accueillir un chien dans votre famille.

Pour cela, prenons le temps d'explorer les avantages et les inconvénients que vous pouvez rencontrer pour chaque alternative et balayons certaines idées reçues !

 


A la question : "est-ce qu'accueillir un chiot est différent d'un chien adulte ?"

J'ai envie de répondre: "oui et non !"

Pourquoi non ? parce qu'un chiot (ou jeune chien) aura les mêmes besoins fondamentaux qu'un adulte: besoins physiologiques, besoin de sécurité, besoin de se promener, besoin d'explorer, besoin de rencontrer des congénères etc. Peu importe l'âge du chien, il est nécessaire de combler les besoins spécifiques de l'espèce Chien (1).

De plus, les apprentissages de la vie de famille seront les mêmes: être propre à la maison, gérer la solitude, savoir s'ennuyer et ne rien faire, marcher avec une longe détendue, être familiarisé aux humains, être sociable avec les congénères, gérer la frustration ou encore savoir renoncer.

La différence réside dans le fait que ces apprentissages ne sont pas assimilés de la même façon par un chiot ou par un adulte !

Avec un chiot, on part d'une page presque blanche (n'oublions pas l'éleveur, l'association et la mère du chiot), alors qu'avec un adulte, on tourne une page déjà écrite pour en construire une nouvelle. 

ACCUEILLIR UN CHIOT C'EST :

- continuer les apprentissages initiés par l'éleveur (ou l'association), notamment la sociabilisation à ses congénères, la familiarisation aux humains ou aux autres animaux de la maison et l'habituation à son environnement (bruits de la ville). Cela signifie lui consacrer du temps lors de son arrivée à la maison !

- l'éduquer dès son jeune âge selon vos propres règles de vie et vos habitudes.

- être présent aux différents stades d'évolution du chien, le voir grandir, se transformer en un chien mature et équilibré.

- accepter les accidents dans la maison car l'apprentissage de la propreté s'étale sur une période de plusieurs semaines à plusieurs mois selon l'individu : un chiot n'est physiquement pas capable de tenir 10 heures sans uriner à 2 mois ! Il sera nécessaire de prévoir un minimum de 5 sorties quotidiennes !

- accepter une période orale plus ou moins marquée chez le chiot où il peut prendre en gueule vos chaussures ou des déchets dans la rue : à défaut de mains, la mâchoire du chiot est le seul organe préhensile à sa disposition, ce qui lui permet de s'informer de ce qui l'entoure et de stocker ces différentes expériences en mémoire. Cette période orale disparaît avec la puberté (si nous ne l'avons pas renforcée).

- accepter d'attendre que la croissance du chiot (ou jeune chien) soit terminée, aux alentours de 18 mois, pour pouvoir faire de longues balades ou randonnées. Selon Turid Rugaas, augmentez de 5 minutes le temps de balade par mois d'âge, soit 20 minutes de balade pour un chiot de 4 mois, 30 minutes de balade pour un chiot de 6 mois etc...

- prendre en considération le fait que le chiot a une capacité d'apprentissage fractionnée:  c'est la multitude des micro-apprentissages qui fait que le chiot apprend. Il est en train de créer un tissu de connections neuronales de par ses expériences. Un chiot fatiguera plus vite qu'un adulte et aura un temps de concentration limité.

- mais c'est également accepter le fait qu'en grandissant, il ne réponde pas à toutes vos attentes ! Par exemple, vous souhaitiez un chien tactile, or, il apprécie peu les caresses; il est plus indépendant que ce que vous imaginiez... 

ACCUEILLIR UN CHIEN ADULTE C'EST :

- donner une seconde famille à un chien adulte, quelque soit son passé: errant, abandonné, réformé d'un milieu professionnel, suite au décès de son humain, issu d'une saisie etc.

- choisir un chien au plus proche de ce qui vous correspond car le tempérament du chien est déjà fixé, sa croissance finie, son énergie bien ancrée. Bien que certains chiens se révèlent après quelques semaines ou mois après leur arrivée (généralement dès lors qu'ils se sentent en sécurité dans leur nouvelle famille), vous aurez probablement peu de surprise quant à son comportement dans son ensemble. Il est nécessaire de réaliser des tests adéquats avec un professionnel afin que le chien corresponde au mieux à vos attentes.

- bénéficier de ses acquis et compétences en matière d'observation et de compréhension des comportements humains: suivant son expérience passée, un chien adulte sera plus aguerri pour décoder les expressions faciales et la gestuelle corporelle des humains. Il sait identifier les émotions de colère, de peur, de joie ou de tristesse des humains.

accepter une potentielle phase d'éducation ou de rééducation du chien. Certains chiens probablement habitués à la vie de famille s'acclimateront très vite à votre mode de vie; d'autres n'ayant jamais connu la vie de famille devront apprendre tous les apprentissages listés au début de l'article (propreté, solitude, ennui, etc); d'autres encore devront réapprendre certains apprentissages ratés (mauvaise familiarisation aux humains, pas d'habituation aux voitures, etc). N'oubliez pas que la majorité des chiens ont de bonnes capacités d'adaptation et seront volontaires dans les apprentissages à partir du moment où les besoins fondamentaux sont comblés, où la méthode d'éducation est bienveillante et fait appel à l'intelligence des chiens et au pouvoir du choix. A tout âge un chien est capable d'apprendre !

- une alternative appropriée aux personnes âgées qui peuvent opter pour un chien mature et ainsi s'engager sur une période de temps plus courte qu'avec un chiot. De plus, il est probable que le chien mature soit plus calme à la maison et lors des balades.

En espérant vous avoir éclairé dans votre choix...