· 

Et si on parlait cohabitation entre chiens ?

Je rebondis sur le bel article de Sasha* sur la cohabitation, avec mon expérience et mes mots car c’est un sujet qui me touche également, vivant actuellement avec 4 chiens (et 3 chats).

Vous êtes nombreux à vous poser cette question : « si on prenait un deuxième chien (ou plus) ? »

Les raisons peuvent être diverses : pour que le premier chien ait un copain, pour donner sa chance à un chien de refuge, pour succéder au sénior actuel, pour aider au travail de l’humain etc. Il n’y a pas de mauvaises raisons, elles sont propres à chacun.

 

Néanmoins, il faut aussi se poser les bonnes questions :

-          Est-ce que l’espace dont je dispose à la maison est suffisant pour 2 chiens ?

-          Est-ce que je peux dégager du temps à chacun des chiens (prévoir des promenades individuelles) ?

-          Est-ce que je peux promener 2 chiens en même temps ?

-          Est-ce que mon premier chien acceptera de partager son quotidien avec un congénère (caresses, câlins, repas, coussins, coffre de voiture etc)?

-          Est-ce que mon premier chien a envie d’avoir un compagnon ?

-          Est-ce que mon premier chien a des comportements gênants qui pourraient être reproduit par le deuxième ?

-          Est-ce que je peux assumer financièrement 2 chiens ? 

Dans mon cas, je souhaitais que Bianca ait un copain chien, avec qui elle pourrait jouer et moins s’ennuyer. J’ai donc choisi sans son accord, un chiot, Docky, sans même lui avoir présenté avant de l’amener à la maison. Heureusement pour moi et pour eux, ce fut l’entente parfaite ! Ce que j’adorais (cela peut paraître anodin), c’est lorsque je donnais un os à chacun : au bout de 2 minutes, ils se regardaient et échangeaient leurs os d’un commun accord. Ils étaient curieux de ce que l’autre avait eu.

Lorsque Docky est mort (d’une maladie), j’ai refait la même chose et je suis allée choisir un chiot, Woody, sans le consentement de Bianca. Sauf que cette fois-là, l’entente n’a pas fonctionné, et ce dès le début. Non seulement je n’ai pas pris en compte la tristesse de Bianca qui avait perdu son copain, mais en plus je lui ai imposé un autre chien alors qu’elle ne le souhaitait peut-être pas ! 


J’ai mis du temps à accepter qu’ils ne seraient pas copains. La mauvaise entente s’est traduit par de la surveillance et gestion des déplacements et par de la possessivité sur certaines ressources. J’ai mis en place différentes mesures, entre autres : des balades individuelles de temps en temps, plusieurs coussins et plusieurs gamelles d’eau dans la maison, une gestuelle et des déplacements adaptés et précis de ma part, et d’autres encore… sans oublier des séances de reiki ! Je ne sais pas s’ils seront copains un jour, mais ce que je vois aujourd’hui c’est une amélioration dans la cohabitation et donc du « mieux-être ».

 

Tout cela pour vous dire qu’il faut vraiment réfléchir avant de prendre un deuxième chien et surtout qu’il faut demander l’avis à votre premier chien. Si vous ne le faites pas, vous risquez de mettre les 2 chiens sous tension, et votre quotidien en sera bouleversé !

 

Lorsque vous prenez un deuxième chien, vous devez faire attention :

-          au tempérament de votre chien ET au tempérament du 2ème chien (intrépides/timides) ?

-          à l’énergie de votre chien ET à l’énergie du 2ème chien (excités/calmes) ?

-          à l’émotivité de votre chien ET à l’émotivité du 2ème chien (émotif/sensible ou pas) ?

-          à l’âge de votre chien ET à l’âge du 2ème chien : prendre 2 chiots en même temps n’est pas une bonne idée car ils risquent de monter trop fort en excitation avec risques de blessures physiques ou morsures pendant des phases de jeu par exemple car il n’y a aucun chien adulte pour stopper cette excitation ; prendre un chiot alors que l’on a un chien sénior qui aime sa tranquillité n’est pas non plus une cohabitation équilibrée.

-          au sexe de votre chien ET au sexe du 2ème chien (mâle/femelle) ?

-          à la race de votre chien ET à la race (ou type) du 2ème chien : est-ce une bonne idée de prendre un yorkshire toy avec un dogue de bordeaux, car même si le dogue de bordeaux est délicat, une seule inattention de sa part (il trébuche et tombe sur le yorkshire par exemple) peut blesser le yorkshire ? Est-ce une bonne idée de prendre 2 akitas inu en sachant que ce sont des chiens qui ont été « utilisés » comme chien de combat pendant des années et donc peu enclin à apprécier les congénères ?

 

Il n’y a pas une réponse adéquate à chaque question ! L’équilibre d’un binôme (ou groupe) de chiens et d’humains combine à la fois l’individualité de chacun (chiens et humains) et la capacité d’adaptation de tous.

Vous allez me dire, comment faire pour savoir si mon chien accepte de partager sa famille ? pour cela, vous pouvez inviter des amis à la maison avec leur chien, vous pouvez garder temporairement un chien dont la famille est en week-end, vous pouvez aussi envisager d’être famille d’accueil pour une association et garder le chien si la cohabitation se passe bien !

 

Dans tous les cas, demandez l’avis à votre chien !

 

N’hésitez pas à consulter un professionnel afin de vous aiguiller dans vos choix.

 

*dog faculty

 http://www.dogfaculty.com/la-cohabitation-entre-chiens-ou-le-reve-sous-haute-surveillance/